Les travailleurs non-salariés relèvent du régime de protection sociale des indépendants. De ce fait, leurs dépenses de santé ne sont pas totalement prises en charge. Ils ont donc besoin de compléter leur couverture avec une assurance santé. Sur le marché, il existe de nombreuses mutuelles pour les non-salariés. Il est donc essentiel de bien réfléchir avant d’en choisir une.

Tenir compte des garanties proposées

Pour choisir la bonne assurance, le travailleur non salarié doit commencer par étudier les prestations qui lui sont proposées. D’abord, il est primordial que vous définissiez vos besoins par rapport à vos dépenses de santés. Il s’agit des différentes consultations notamment chez le généraliste, l’ophtalmologue et le dentiste.

Si vous êtes souvent sujets à des allergies, pensez à choisir une assurance qui pourra rembourser des consultations fréquentes. Il faut aussi tenir compte des frais de santé tels que les médicaments, les frais d’hospitalisation et les frais dentaires (orthodontie ou implants).

Ensuite, en tant que travailleur indépendant, vous devrez veiller à choisir la mutuelle proposant l’offre avec le meilleur taux de remboursement. Les remboursements devront concerner les consultations, les hospitalisations, les médicaments, mais aussi les éventuelles chirurgies. Il faudrait également que les garanties couvrent le plus de soins possible. Ainsi, l’assurance santé choisie par le non-salarié devra répondre à ses besoins.

Choisir une assurance santé complète

De nombreuses options sont disponibles pour obtenir une couverture santé optimale. Vous pourrez ainsi souscrire à un complémentaire santé avec l’option complémentaire retraite. Cette dernière se présente souvent sous la forme d’une assurance vie. Vous vous engagez à payer un montant fixe chaque mois.

Certains complémentaires santé peuvent aussi s’accompagner d’une garantie chômage. De cette manière, en cas de dépôt de bilan, vous serez couvert. Selon les compagnies d’assurances, la garantie chômage peut couvrir environ 50 à 80 % de vos revenus sur une période allant de 12 à 27 mois.

D’autres assurances santé vont encore plus loin. Elles vous offrent la possibilité de souscrire un contrat d’allocation obsèques. La somme à cotiser est déterminée avant la signature et elle dépend de plusieurs critères. Il s’agit généralement de la profession exercée, de l’âge ainsi que du mode de vie du travailleur.

Faire appel à un professionnel

Lorsque vous êtes dans un processus de souscription pour une assurance santé, il est important de vous faire accompagner. En effet, pour le profane que vous êtes, il serait assez difficile d’appréhender tous les contours du contrat d’assurance. Vous pourriez passer à côté de conditions qui pourraient vous convenir ou encore signer un contrat qui ne vous conviendrait pas.

Vous avez la possibilité de vous servir d’un comparateur ou de faire appel à un conseiller. Dans l’un ou l’autre des cas, vous aurez une analyse approfondie de votre situation. Cela vous permettra de disposer des conditions qui vous correspondent le mieux. Dans le même sens, en faisant appel à un professionnel, vous aurez à votre disposition une personne qui s’y connaît afin de vous écouter et de répondre au mieux à vos besoins.

Faire appel à un professionnel ou utiliser un comparateur vous permet de faire une étude comparative entre plusieurs offres. Vous pourrez non seulement évaluer les prix, mais aussi déterminer les offres ayant le meilleur rapport qualité/prix. Il s’agit là d’un excellent moyen de déterminer la bonne assurance, surtout pour un travailleur non salarié.