Les personnes peuvent souscrire à différents types d'assurances. En effet, elles sont soumises à différentes sortes de risques. Ainsi, les individus ont besoin de se couvrir face aux conséquences d’éventuels sinistres. C’est le cas des maladies et des autres événements qui entraîneraient une intervention médicale. L'assurance santé définition: que retenir ?

En quoi consiste l’assurance santé ?

L’assurance santé est une garantie de remboursement de frais médicaux. Elle vient souvent en complément à la couverture de la Sécurité Sociale. Son rôle est de préserver les assurés des lourdes charges financières consécutives aux différents traitements d’une maladie ou un autre type d’intervention médicale.

Principe d’action de l’assurance santé

Le mécanisme d’intervention de l’assurance santé est de permettre à l’assuré de retrouver totalement sa situation patrimoniale d’avant sinistre. Cela signifie un dédommagement qui ne permet pas au bénéficiaire de la prestation de l'assureur de s’enrichir. L'objectif est d'assurer un remboursement complet de ses frais médicaux préfinancés. De ce fait, la bonne assurance santé doit :

  • offrir des garanties de remboursement suffisantes ;
  • comporter des primes raisonnables ;
  • évaluer les besoins médicaux réels et potentiels de l’assuré.

Le souscripteur à un contrat d’assurance santé peut s’engager avec plusieurs assureurs.

Lien entre Sécurité Sociale et assurance santé

D’habitude, les individus sont couverts par la Sécurité Sociale. Cette dernière prend en charge une partie des frais de soins comme les consultations ou les actes médicaux. La différence entre la Sécurité Sociale et l’assurance santé réside dans leur mode d’application. En effet, la Sécurité Sociale assure un droit à la prise en charge à toute personne qui a un emploi ou vit en France de manière stable. Par exemple, les personnes à la retraite ou sans activité en bénéficient sans cotisations subsidiaires. Tandis que l’assurance santé repose sur une cotisation volontaire.

C’est précisément ce caractère universel de cette couverture sociale qui fait que sa capacité de remboursement est limitée. Par exemple, une consultation peut bénéficier d’un remboursement de 70% par la Sécurité Sociale. Les frais d’hospitalisation peuvent aussi être remboursés à hauteur de 80%. Par contre, d’autres interventions sont moins bien remboursées par la couverture sociale. L’assurance santé vient donc compléter le pourcentage de frais restant.

Comment fonctionne l’assurance santé ?

La couverture de l’assurance santé se limite aux conséquences de pathologies ayant affecté l'assuré. Elle ne concerne que l’aspect économique du sinistre et ne garantit pas les autres préjudices subis par l’assuré. D’autres types d'assurances sont prévus pour ce type de couverture sanitaire.

Par ailleurs, un souscripteur peut signer des contrats d’assurance pour couvrir plusieurs personnes. Ainsi, les adhérents et affiliés désignés bénéficient de la couverture de l’assurance santé de la même police. En sus, les frais de soins susceptibles d’un remboursement sont décrits dans le contrat. Par conséquent, il est important d’adapter la couverture aux besoins réels de l’assuré. D’ailleurs, les contrats d’assurance santé sont modulables. En plus, les potentiels souscripteurs peuvent obtenir un devis avant de s’engager.

Les sociétés d’assurance, les mutuelles et les institutions de prévoyance sont les fournisseurs d’assurance santé. Dans certains cas, l’assurance santé est collective. C'est-à-dire qu’elle est au profit des salariés d’une entreprise. L'employeur compte tenu de son statut, prend en charge une partie de la prime pour chacun des travailleurs.

Les assurances complémentaires dans le domaine de la santé ne se résument pas à l’assurance santé. En effet, même si leurs buts sont globalement identiques, il est important de distinguer les mutuelles des assurances santé ou encore des complémentaires santé.