L’objectif quand vous souscrivez à une assurance est de pouvoir couvrir les frais de réparation en cas de dommages. Votre assureur est donc tenu de vous indemniser quand vous ferez face à un éventuel problème avec pour conséquence, des dommages matériels et physiques (corporels). Principalement, si cela touche votre logement ou habitation, vous devez être indemnisé dans un délai donné. De combien de temps est-il ?

Comment bénéficier de l’indemnisation d’une assurance habitation ?

Avant de parler d’indemnisation ou de délai d’indemnisation assurance habitation, vous devez entamer les démarches nécessaires.

Revoir votre contrat d’assurance

Lorsque vous décidez de souscrire à une assurance, vous signez forcément un contrat. Ce dernier renseigne sur la formule d’assurance choisie, les garanties de bases et celles optionnelles. Il s’agit à ce niveau d’étudier à nouveau, votre contrat d’assurance habitation. L’objectif est de savoir si les dégâts que votre habitation a subis sont pris en compte par votre police, donc par votre assureur.

Estimer les dommages

Afin de bénéficier d’une indemnisation, vous devez, dans les plus brefs délais, rendre compte à votre assureur. Autrement dit, vous faites le point des dégâts subi par votre habitation.

Avertir l’assureur des dommages

Dans un délai de cinq jours au plus, vous adressez une lettre à votre compagnie d’assurances (lettre recommandée ou e-mail). L’idée est de lui faire part du sinistre dont vous êtes victime. Il peut s’agir des dégâts liés à l’eau, à un incendie domestique, etc.

Par ailleurs, les délais pour déclarer les sinistres liés à un vol ou une catastrophe naturelle sont bien différents. Aussi, devez-vous garder tous les objets endommagés pour servir de justificatifs quand l’assureur viendra faire le point.

Quel est le délai d’indemnisation d’une assurance habitation ?

Le délai d’indemnisation de votre assurance habitation, dépend du degré de préjudices et de la forme du sinistre. Si vous demandez une indemnisation pour des dommages liés aux dégâts des eaux, d’incendie domestique ou tout autre sinistre courant, votre assureur dispose d’un mois. La compagnie d’assurance est tenue de vous indemniser, dans les 30 jours, à compter du jour de la déclaration du sinistre. Le même délai s’applique lorsqu’il s’agit d’une infraction ou de vol. Par contre, vous serez obligé de rembourser l’indemnisation s’il arrivait que vous retrouviez vos biens volés. Dans le cas d’une catastrophe naturelle et technologique, l’assureur a 3 mois pour vous indemniser. Ces délais dépendent du passage ou non d’un expert. Ce dernier est envoyé par la compagnie d’assurances pour effectuer un constat.

De quoi dépend le coût d’indemnisation d’une assurance habitation ?

Le coût d’indemnisation d’une assurance habitation dépend du mode d’indemnisation inscrit dans votre contrat d’assurance. Si les dommages concernent vos biens immobiliers, vous aurez une indemnisation en fonction de la valeur d’usage (vétusté) et en fonction de la valeur à neuf. Dans le cas où c’est un bien mobilier, vous aurez les mêmes conditions pour bénéficier de votre indemnisation.

Si vous avez souscrit à la garantie objet précieux, le remboursement dépend de quelques points. La valeur de l’objet indiquée dans votre contrat d’assurance habitation est le premier point. Avec un objet précieux acquis il y a entre six mois et deux ans, l’indemnisation se base sur la valeur d’achat et sa valeur en salle de vente.