Face aux aléas de la vie qui peuvent surprendre à tout moment, il est conseillé d’être prévoyant en souscrivant à une assurance vie. C’est une cotisation à laquelle vous participez afin de garantir le bien-être d’un tiers en cas de décès. Lors de la souscription à une assurance vie, vous devez donner l’identité de la personne qui représente le bénéficiaire. Il est donc normal de se demander comment faire un tel choix. Voici un guide qui vous donne quelques pistes à suivre pour un choix judicieux.

Connaître les personnes éligibles selon les dispositions légales

Pour choisir votre bénéficiaire assurance vie, vous devez nécessairement prendre en considération plusieurs critères très importants. Sur le sujet, la loi a donné quelques directives à suivre afin de faire un meilleur choix. Pour votre gouverne, vous êtes appelés à faire un choix en tenant compte des relations familiales existantes entre vos proches et vous.

Selon les dispositions légales en vigueur, vous avez la possibilité de choisir comme bénéficiaire :

  • votre conjoint,
  • vos enfants,
  • vos petits-enfants,
  • vos parents,
  • vos tantes ou oncles,
  • un proche à vous.

De manière simple, vous êtes libre de choisir votre bénéficiaire parmi les personnes présentes dans cette liste. Il est généralement recommandé de tenir compte des rapports que vous avez avec ces derniers, de l’estime que vous avez pour eux, mais surtout de la confiance que vous avez en eux pour faire votre choix. De plus, vous n’avez pas l’obligation d’informer vos proches sur le choix que vous avez fait. Le plus important, c’est de motiver votre choix lors de la souscription à l’assurance vie. Pour la recevabilité de votre demande, vous devez être capable de donner les informations exactes sur votre bénéficiaire.

En plus, vous devez prouver que votre choix n’a pas été conditionné par certains facteurs extérieurs. Pour finir, vous êtes libres de choisir autant de bénéficiaires que vous le souhaitez, pourvu que vous respectiez le mécanisme approprié.

Connaître les cas d’exclusion prévus par la loi

Comme il a été précisé un peu plutôt, la loi n’est pas restée muette au sujet du choix du bénéficiaire d’une assurance vie. Mieux encore, elle a établi certaines restrictions. C’est pour dire qu’il y a certains choix qui ne pourront nullement prospérer devant de la loi.

La première interdiction est liée au personnel de santé qui vous aurait traité en cas de maladie ou avant votre décès. En effet, selon la loi vous ne pouvez jamais désigner ce genre de personne comme étant le bénéficiaire de votre assurance vie. Il s’agit notamment des médecins, des infirmiers, des magnétiseurs, des masseurs et bien d’autres. De même, votre psychiatre n’est pas éligible pour devenir un bénéficiaire.

Outre le personnel de santé, vous n’avez pas la possibilité de choisir un mandataire de justice qui vous aurait assisté lors de vos différentes opérations. Il y a également les prêtres, les imams et les guides spirituels qui ne peuvent pas être placés à une telle position. Il existe d’autres personnes telles que le personnel de maison ou toute autre personne qui vous ait donné un coup de pouce lors de votre vieillesse ou d’une maladie particulière. D’un autre côté, il convient de souligner que vous devez choisir une personne en parfait état de santé physique et mentale.

Il est important de suivre ces règles dans la mesure où elles vous permettent de faire un choix judicieux. Vous pouvez désormais choisir votre bénéficiaire assurance vie sans le moindre souci.